le CPE

Publié le par Mattheo Philes

Puisque tout le monde en parle, et que dans quelques années je risque moi-même d'être concerné, je vais vous dire ce que je pense du CPE.

Tout d'abord, une première reproche : l'âge. Le CPE s'adresse au moins de 26 ans. En gros, faut faire des études plutôt "courtes", si possible redoubler le moins possible ou avoir redoublé le moins possible. J'en connais plein qui ne pourront pas en bénéficier à cause de ce critère...Bon ensuite être jeune, ça veut dire quel âge ? Ce que je sais, c'est que les partis appellent jeune jusqu'à 35 ans. Bon Dire qu'à 35 ans on a son premier emploi...J'aurais plutôt fixé l'âge du CPE jusqu'à 30 ans.  En effet, je n'ai aucune statistique, mais d'après ce que je vois autour de moi, beaucoup de jeunes à l'université ont facilement 25-26 ans.

Mais un point important, le CPE s'adresse avant tout aux jeunes inexpérimentés et/ou au chômage, c'est pour cela que le CPE peut aussi proposer un droit à une formation.(schéma plus bas)


La période de "test" :
les 2 ans c'est pas si mal car le premier emploi qu'on obtient ne veut pas forcément dire qu'on va bien réussir, qu'on sera parfait, adéquat(c'est un plus pour l'employeur) puisque c'est notre premier emploi. Ou qu'il va nous plaire (c'est un plus pour l'employé). Ce qui veut dire que l'employeur peut également perdre ses meilleurs éléments. Dire qu'au bout de 2 ans on sera licencié c'est dire d'une certaine manière qu'on n'est pas sûr de la qualité du travail qu'on aura fourni. De plus, si vous vous faîtes virer, l'expérience acquise ne peut-être qu'à votre avantage sur un CV.


Un faux CDI ? Un contrat de transition

Ensuite, ce n'est pas vraiment un CDI. D'ailleurs le nom est lui-même révélateur : Première Embauche. La suite ? une deuxième embauche. Cela veut dire que c'est avant tout un contrat qui, pour moi, ouvre la voie. J'ai l'impression que c'est plus un contrat de "passage", de transition, (Ce qui n'est pas forcément mauvais.)qu'un CDI. Il est là avant tout pour débloquer le chômage, et je dirais aussi de permettre de trouver mieux pendant cette période de 2 ans. Et éventuellement déboucher sur un CDI.  C'est donc ce que j'appellerais un bon contrat de "transtion". Ensuite, sachant qu'en cas de problème l'employeur ne peut se défaire d'un travailleur en cas de baisse d'activité, il préfère tout simplement ne pas embaucher. Donc les portes restent fermées. En outre, comment voulez-vous obtenir un CDI alors que l'employeur ne vous connait même pas ça ne s'obtient pas comme ça.

Quant aux grèves...bof. Un truc qui me fait rire, c'est quand j'entends précarité. Il faut bien comprendre que ce contrat est là pour lutter avant tout contre le chômage et donner plus de flexibilité. Si vous deviez choisir entre un CPE et être au chômage, je pense que le choix est vite fait. Mais je pense qu'on peut soulever quelques questions intéressantes (en dialoguant pas en défilant ) du style, le type qui se fait virer. Il a quoi comme contrat après ? Il a le droit à un autre CPE ? Le gouvernement va peut-être nous préparer un contrat post-CPE ? et puis un post-post-CPE . De toute façon, il faut que les étudiants et plus généralement les jeunes, se mettent dans le crâne(donc moi y compris) que le premier emploi qu'ils auront ne sera pas forcément le bon. blabla ^^ Donc la grève...d'ailleurs on l'a bien vu la mobilisation n'était pas celle espérée. Pourquoi cracher sur le CPE alors qu'on ne la même pas essayer, le CNE se porte pourtant bien. J'ai même envie de dire que jusqu'à présent c'est surtout la gauche, UDF y compris, et les syndicats qui vous laissent dans la précarité. Partout on tente de bloquer le CPE mais quelles sont les améliorations que vous y gagner ? Vous êtes au contraire en train de perdre du temps à cause de ceux que vous croyez de votre côté. Si, par malheur, il arrive qu'un jour on renonce à ce CPE, au final nous aurions plus perdu que gagné.

on ne peut pas faire de projet ?...parce que dès son premier job, dès la première année vous voulez déjà vous engager (ce qui n'empêche en rien de penser à de futurs projets) ? On attend plusieurs années avant de vouloir faire des projets. Avoir une situation stable ça ne se fait pas dès osn premier job, encore moins les toutes premières années.

Le CIP, aussi appelé SMIC jeune et le CPE, ce n'est pas du tout la même chose. Le CIP était un contrat sous Balladur qui prévoyait de travailler à 80% de son temps, et par conséquent être payé à 80%, les 20% du temps restant servaient à une formation prise en charge par l'Etat. Comme le montre le schéma ci-dessous, le CPE offre beaucoup plus de droits et d'avantages. Je tiens à préciser qu'on ne peut critiquer le CPE en prétendant que le CPI fut un échec puisque finalement le CIP n'a pas eu suite.

On peut se poser la question de l'avenir du CPE et du CNE ? les ressemblances laissent penser qu'on pourrait évoluer vers un contrat de travail unique.

Au final, je pense que l'idée est bonne, la principale reproche est la façon dont on nous vend ce contrat. Ce n'est pas vraiment un CDI.

Publié dans News

Commenter cet article